• [1ère. diffusion de l'article le 19 août 2012]

      Les Ecossais 

    Voici, aujourd'hui, la description d'un sketch de 1964, sorti sur disque en 1965 (Jean Broussolle/arrg.Jean Broussolle).   

    * Les Ecossais sont 12 minutes de bonheur irrésistible, tant visuel que musical.

    Les Compagnons ont mis quatre mois à le monter, mais surtout à apprendre cet instrument difficile qu'est "la cornemuse"  ils ont choisi les plus doués d'entre eux pour en jouer, car ce n'est vraiment pas facile... à savoir: Fred -  René - Jean - Gérard -Hubert.

    Tout au long du sketch ils portent le tartan, écharpe de laine écossaise, et changent quatre fois de couvre-chef ; pour le final de leur interprétation, ils défilent en une fanfare digne des plus grandes... en tête Jo bat la cadence avec une  canne de tambour major, suivent Jean-Pierre & Guy jouant de tambours majors, au millieu d'eux Jean-Louis bat la grosse caisse, viennent alors les cinq sonneurs de cornemuse, le tout sous les applaudissements nourris du public.

    ci-dessous ↓ vous pourrez lire le document en PDF ! vous pouvez le mettre en "plein écran" pour l'agrandir !

    Et voici deux extraits ↓

    La chorale des étudiants de l'université que Guy dirige  avec maestria ↓


    Les écossais par verclaud 

     La parade écossaise ↓

     
    Les Ecossais par verclaud

    tartan 


    votre commentaire
  • [Article du 17 septembre 2012]

        articlechansons avec ed...

    En compagnie de "La Grande Dame" Les Compagnons ont chanté, avec le succès mondial que l'on connait Les trois cloches.

    Ils ont aussi interprété ensemble plusieurs autres chansons... vous les connaissez sûrement toutes!

    25.06.1946 - Dans les prisons de Nantes (folklore/arrg.L.Liebard/M.Herrand)

    25.06.1946 - Céline (folklore/arrg.L.Liebard/M.herrand)

    27.06.1946 - Les trois cloches (J.Villard/arrg.M.Herrand)

    10.07.1946 - Le roi a fait battre tambour (chanson populaire/M.Herrand)

    09.10.1946 - Elle chantait (M.Monnot/H.Contet/arrg.M.Herrand)

    09.10.1946 - La complainte du roi Renaud (folklore/arrg.M.Herrand)

    01.10.1947 - Alice et Johnny (J.Plante/M.Langean/A.Wrubel/R;Gilbert)

    07.10.1947 - C'est pour ça (H.Contet/M.Monnot/arrg.M.herrand)

    21.07.1948 - Il a chanté (C.Didier/M.Monnot)

     

    Il y a encore Lèyîz m'plorer,"Gilles a perdu(Dji l'a pièrdou)" (1854-Nicolas Defrecheux/Monpou) belle chanson en wallon liégeois (folklore) qui a bouleversé Edith Piaf & Les Compagnons à tel point qu'ils l'ont mise au répertoire en 1948.

    Voici en PDF les paroles en wallon, clic ↓

    et ci-dessous la traduction en français ↓

    Mes camarades sont venus me dire
    "C'est la fête aujourd'hui, viens donc !"
    Qu'un autre s'amuse ! Moi, je pleure ma maîtresse qui m'a quitté
    Je l'aimais tant qu'elle avait mes pensées
    La nuit, le jour

    Laissez-moi pleurer, mes amis !
    Toute ma vie est gâchée
    Je l'ai perdue

    Ses petites mains avaient la même blancheur que nos fleurs de lys
    Et ses deux lèvres étaient plus roses que la fleur de notre rosier
    Et nul, comme elle, ne savait chanter des chants d'amour

    Laissez-moi pleurer, mes amis
    Toute ma vie est gâchée
    Je l'ai perdue

    Vous auriez dit comme un ange qui était de passage sur la Terre, tant elle était bonne
    Pour ses amis, pour les malheureux, pour les orphelins et pour sa mère

    Laissez-moi pleurer, mes amis
    Toute ma vie est gâchée
    Je l'ai perdue

    Je ne pourrai jamais revoir la saison des violettes, parce qu'elle me disait
    "Regarde ces fleurs et ces oiseaux qui chantent ! Ne dirait-on pas comme un jour de fête ?
    Va, quand on s'aime tous les jours d'une année
    Les jours sont beaux"

    Laissez-moi pleurer, mes amis
    Toute ma vie est gâchée
    Je l'ai perdue

    Elle est maintenant plus haut que les étoiles dans le paradis
    Pourquoi faut-il qu'elle soit partie sans moi ?
    On a beau dire, il faut bien que je l'oublie
    Est-ce que je le peux ?

    Laissez-moi pleurer, mes amis
    Toute ma vie est gâchée
    Je l'ai perdue, je l'ai perdue

    [fin de la partie parlée]
    -------------

    [Chanté, jusqu'à la fin:]
    Mes camèrades m'ont vnou dire: "C'est nosse fiesse, vinez danser !"
    K' in ote s' amuze, mi, dji pleure li mêtresse ki m' a cwité
    Dji l'inméve tant ! Elle aveut mes pinséyes di nute et d' djou

    {Refrain}
    Lèyiz m' plorer !
    Tote mi veye est gatéye
    Dji l'a pièrdou, dji l'a pièrdou !

    Ses ptitès mins avit l' minme blankixheur ki nos feus d' lis
    Et ses deus lèpes estit pus rozes ki l' fleur di nos rozis
    May nole fabite n'a fet oyi come leye des tchants si dous


    {au Refrain}
    Vos ariz dit kéke andje vinou sol tère divin l' moumint
    Ele partixhéve totes ses spagnes al mizére des orfulins
    Ou k'elle edive si veye mére al vespréye po rmonter l' sou

    {au Refrain}

     

    Et grâce aux technologies récentes, Edith Piaf  prête sa voix aux Compagnons de la chanson, à la fin de La grande dame (1976-P.Dufar/M.Mella) en déclarant "C'était une histoire d'amour".

    Dans la version que Fred Mella chante en scène, elle termine par "Non rien de rien, non je ne regrette rien, car ma vie, car mes joies aujourd'hui ça commence avec toi"

    En conclusion: Edith Piaf & Les Compagnons de la chanson "C'était une histoire d'amour ♥" Amour de la belle chanson française, mais surtout une amitié profonde!

     

     

     


    votre commentaire
  •  [1ère parution de cet article le 12 juillet 2014]

       film comp

    Parmi les nombreux titres du répertoire des Compagnons de la chanson figurent 30 chansons de films et pour certains, ils y ont chanté le générique; il y a également 3 chansons d'opérettes.

    Les voici par ordre de parution des films ↓

    Que reste-t-il de nos amours(1967) "La cavalcade des heures-1943" + "Baisers volés-1968"

    Les feuilles mortes(1967) "Les portes de la nuit-1946 "avec Jean Vilar (Les trois cloches)

                                               qui joue Les feuilles mortes à l'harmonica

    Douce nuit, L'ours, C'est pour ça(1948) "Neuf garçons un coeur-1948"   

    Pigalle(1967) "56, rue Pigalle-1948"

    Sous le ciel de Paris(1967) "Sous le ciel de Paris-1951"

    Le prisonnier de la tour(1951) "Paris chante toujours -1952"

    Moulin rouge(1953) "Moulin rouge-1952"

    Swanee(1967) "Une étoile est née-1954"

    Premier matin(1957) "La haute société-1957"

    Si tous les gars du monde(1957) "Si tous les gars du monde-1957"

    Nick nack paddy whack(La marche des gosses)(1959) "L'auberge du sixième bonheur-1958" = le générique

    Tom Dooley(Fais ta prière)(1959) "Ted Post The Legendof-1959"

    Le bleu de l'été(1960) "Alamo-1960"

    Navarone(1961) "Les canons de Navarone-1961"

    La marche des anges(1961) "Un taxi pour Tobrouk-1961" = le générique

    La chanson de Lara(1966) "Docteur Jivago-1965" = le générique

    Les copains d'abord(1974) "Les copains-1965" 

    Do ré mi(1970) "La mélodie du bonheur-1965"

    Surcouf(1966) "Surcouf,le tigre des sept mers-1966" = le générique

    C'est ma chanson(1967) "La comtesse de Hong kong-1967"

    Hier un homme(1967) "Le secret du rapport Quiller-1967"

    Le sous-marin vert(1966) "Yellow Submarine-1968" 

    C'est la gloire de l'amour(1968) "Devine qui vient diner-1968" = le générique

    L'étoile filante(1970) "Paint your wagon(La kermesse de l'ouest-film musical-1969"

    La marche de Sacco et Vanzetti(1971) "Sacco e Vanzetti-1971"

    Dites-moi qui(1971) "On est toujours trop bon avec les femmes-1971"

    Il était une fois la révolution(1972) "Il était une fois la révolution-1972"

    Parle plus bas(1972) "La parrain-1972"

    Bleu les jours heureux(1973)  "Juge et hors la loi-1973"

    Day-O(1957) a été utilisé dans une des scènes les plus mémorables du film de Tim Burton "Beetlejuice-1988"    

    Les chansons d'opérettes ↓

    San Francisco, Berceuse à l'inconnu, L'amour c'est de l'or, Mariage indien "Minnie Moustache-1956"

    Un violon sur le toit, Si j'avais des millions(1967) "Opérette américaine Un violon sur le toit-1964"

    Le rouet du temps(1973) "Opérette Douchka-octobre1973"

    Il y a encore le générique d'Intervilles "De ville en ville" émission télévisée de Guy Lux-1963


    votre commentaire
  • Re...Paul Méry

    J'ai maintenant la confirmation, quand à mon article précédent; le pianiste de l'orchestre de Raymond Lefèvre est bien le Paul Méry qui avait remplacé Jean-Pierre Calvet au moment de la tournée d'adieu.

    -la photo ci-dessous est de 1983- 

    Re...Paul Méry 

    Re...Paul Méry 

    -et ci-dessus en 1985- 

     Paul Méry a joué dans un orchestre qui accompagna, pour une chanson, Les Compagnons de la chanson,

    du temps de Jean Broussolle, sans savoir que quelques années plus tard, il sera avec eux sur scène, pour terminer avec eux, ce qui fut une grande et belle saga en chansons.


    1 commentaire
  • Pendant les derniers mois de leur belle & grande aventure, Les compagnons de la chanson ont fait appel à un certain Paul Méry pour remplacer instrumentalement Jean-Pierre Calvet.

    Dernièrement, en re-visionnant "Le temps de Pierrot et Colombine", sur un gros plan du pianiste de l'orchestre de Raymond Lefèvre, j'ai cru reconnaître en lui Paul Méry !? alors que je ne l'avais jamais remarqué auparavant...

    J'ai fait des recherches, mais pas trouvé grand chose, sauf un Paul Méry qui jouait "du piano électrique", ça a bien sur renforcé mon opinion. Les Compagnons chantant souvent accompagné du-dit orchestre, auraient-ils "débauché" le pianiste pour les accompagner musicalement sur scène !?

    Après l'avoir sorti de la vidéo en mode photo, et agrandi Paul que l'on voit au synthétiseur derrière Les Compagnons, j'ai comparé les deux photos et fait un montage.

    Paul Méry...  

    Qu'en pensez-vous? en lui ajoutant mentalement quelques années, il y a quand même un assez grande ressemblance !?

    (l'image n'est pas bonne, mais c'est la seule que j'ai) et avec vos avis, le mystère Paul Méry sera peut-être éclairci ?

    Je vous mets aussi la vidéo ↓

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique